099 – It’s Complicated (FR)

Alan Blake, le fils de Max et Ella, vient aussi de fêter son anniversaire récemment. Souvent au coin quand il était enfant, il a gardé son caractère rebelle et un peu maladroit.

817

Il a un faible secret depuis longtemps pour sa cousine Faith, mais il se contente d’en discuter éternellement avec son amie la plus proche, Grace Moya.

818

Lorsqu’elle lui suggère de passer à l’action, il s’emporte et lui dit qu’elle n’y connaît rien aux sentiments des hommes et que c’est sûrement pour ça qu’elle n’a pas de petit ami.

819

Et puis il réalise qu’il vient de lui faire mal. Très mal.

820

Elle s’encourt en pleurant et il reste là, à se dire que gérer des filles, c’est encore plus compliqué que ce qu’il pensait.

821

Le lendemain, c’est dimanche et il sait très bien où trouver Grace un dimanche après-midi.

822

Comme il ne dit rien (parce qu’il ne sait pas trop comment s’y prendre), elle l’ignore et vaque à ses occupations.

823

Alors que Grace attend que la lessive soit terminée, il vient s’asseoir à côté d’elle (même pas sur une chaise, cet abruti !) toujours sans mot dire. Grace n’en finit plus de se demander ce qu’il lui veut mais n’a aucune intention de commencer la discussion sans qu’il ne se soit excusé.

824

Alors qu’elle s’était levée pour récupérer le linge, il se met soudain en travers de son chemin. N’y tenant plus, elle lui lance : « Mais enfin, qu’est-ce que tu veux ?! Si tu as quelque chose à dire, parle ! »

825

Comme il n’arrive toujours pas à articuler plus de deux syllabes intelligibles, elle le dépasse d’un air exaspéré et entreprend de déplacer le linge du lave-linge au sèche-linge.

826

Il essaie tant bien que mal de bafouiller ce qui ressemblerait à des excuses si ça ne ressemblait pas fortement à un refus de porter le blâme.

827

Et puis sans crier gare…

828

C’en est trop pour Grace.

829

–          Je ne veux plus JAMAIS te voir !!

–          Mais… qu’est-ce que j’ai fait de mal cette fois ??

830

Furax, Grace sort de la laverie en oubliant sa lessive.

831

Alan et Grace ont grandi ensemble. Il la connaît mieux que personne, mieux que sa propre cousine à vrai dire. Le soir est tombé quand il arrive dans l’aire de jeux du vieil orphelinat décati des parents de Grace. Et conformément à ses prévisions, elle est là, en train de bouder dans la tour où ils jouaient quand ils étaient enfants.

832

–          Coucou…

–          Qu’est-ce que tu veux encore ? Tu peux pas me laisser tranquille ?

833

Il s’assied à côté d’elle et murmure du bout des lèvres un « Excuse-moi. »

834

Grace aussi le connaît bien. Elle sait qu’il est maladroit, qu’il ne réfléchit pas avant de parler et qu’il est têtu comme une bourrique. Ses excuses ont dû lui arracher la bouche. Elle redescend silencieusement de son perchoir et il la suit.

–          Non mais franchement, ça voulait dire quoi cette tentative chelou de m’embrasser comme ça tout à coup… ?

–          Ca voulait rien dire… juste… que je veux pas que tu sois fâchée après moi…

–          Et à quel point tu veux pas ?

835

« Au point de t’embrasser. »

836

Advertisements

Tagged: , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: